https://www.madeinq.com/


Le paquet de chips

December 10th, 2009

Le jour où j’ai pas réussi à sauver la planète.

L’autre jour je me suis retrouvé avec un vrai problème. Je marchais en mangeant un paquet de chips. Puis une fois fini je n’ai tout simplement pas su quoi faire de l’emballage. C’est terrible. Ça m’a fait me poser des questions toute la journée. Normalement je sais quoi faire : si je ne trouve pas de poubelle, je roule le paquet en boule et le met dans ma poche pour le jeter plus tard dans une poubelle dans ma chambre. Sauf que je sais que le lendemain, la personne qui va vider ma poubelle fera un truc simple : elle va rassembler toutes les poubelles du coin, faire un joli tas et brûler le tout. D’ailleurs, en Inde, une journée semble bien commencer lorsqu’on fait un grand feu avec toutes les cochonneries qu’on peut trouver devant sa porte. Imaginez les dizaines de milliers de personnes qui font ce même geste tous les matins et vous comprendrez pourquoi j’ai l’impression que le soleil est tout le temps voilé au dessus de moi.
On pense que les poubelles sont des objets de la vie courante, et hop dès qu’elles disparaissent on se retrouve bien dans la mouise. Mon éducation m’interdit de jeter des ordures dans la rue. Il doit y avoir une solution. C’est pas possible, c’est sérieux comme problème quand même. Sauf que c’est pas une priorité dans un pays en développement qui compte des millions de pauvres dont les conditions de vie sont critiques.

Petite note positive : les Indiens ne le savent pas encore mais un jour ils trieront leurs déchets. Tous ces gens autour de moi, ou peut-être leurs enfants auront une préoccupation pour l’environnement. Ils ne le savent pas encore. Je pourrais leur dire mais ils ne me croiraient pas. Alors je garde pour moi ce secret venu de leur futur.

Mais que faire de ce satané paquet de chips vide ? Les gens dans la rue commencent à me regarder avec encore plus d’insistance que d’habitude alors que je tiens l’emballage dans ma main. Je les vois se demander pourquoi je ne jette pas ce papier en plastique à mes pieds. Je vois leurs yeux se déplacer vers ma main. Je fais semblant de continuer de prendre des chips dans le paquet en attendant de trouver une solution. Je suis prêt à le jeter par terre. Après tout, la rue est pleine de papiers, de vieux journaux, de bouteilles vides, d’épluchures de fruits et bien sûr de poussière et de crasse. Et pourtant je n’y arrive pas, je dois trouver une autre solution. Et puis c’est tout l’enjeu de Copenhague, non ? Je ne veux pas être responsable du réchauffement climatique ! Où sont les poubelles ? Je sais que même si je continue à chercher je n’en trouverai pas. Et pourtant je continue à espérer. Puis au détour d’une rue je vois cette masse de déchets qui ont été balayés ensemble. Dans le tas d’immondices, il y a plein d’autres paquets de chips vides. Alors je pose le mien à côté des autres et je pars en vitesse. Il sera sans doute brûlé demain matin. Merde alors, j’ai pas réussi à sauver la planète aujourd’hui.

Entry Filed under: Saison 1

6 Comments Add your own

  • 1. Klod  |  December 11th, 2009 at 11 h 07 min

    Même chose de mon côté des montagnes camarade. Certains matin je passe dans les rues et cela sent la mort. C’est affreux.

  • 2. quentin  |  December 11th, 2009 at 11 h 12 min

    Ah les odeurs… je pourrais y consacrer des dizaines de posts…
    Y’a parfois des odeurs de sucre qui se mêlent à des odeurs de terre et de poivre…

    Mais le plus souvent ça sent la fumée et ouais, ça a un côté mortifère.

  • 3. oliv  |  December 11th, 2009 at 15 h 14 min

    c’est avec le temps passé perdu au fin fond de la planette que l’on découvre l’immencité du travail à faire pour sauver le monde.La lutte continue ,camarade!

  • 4. Klod  |  December 11th, 2009 at 15 h 47 min

    On vit quand même des trucs de fou. J’étais loin d’imaginer tout ça en venant il y a presque un an. Une chose est sûre c’est que je ne verrai plus jamais les choses, ni ne les sentirait de la même façon!

  • 5. Dextarian  |  January 13th, 2010 at 20 h 34 min

    Je vais faire mon bon ignorant d’occidental de merde mais j’ai une superbe question, à la lecture de ton post :

    je croyais que les indiens étaient les champions du monde du recyclage (genre ils recyclaient 50% des déchets). Je me souviens d’un bon gros reportage là dessus il y a déjà quelques années en arrière ou on voyait des gens ramasser toutes les canettes qui jonchaient le sol pour les ramener à une tite fabrique qui faisait du tri.

    Je pensais pas qu’ils brulaient pas mal de trucs. Mais bon, comme je ne me souviens plus de quel endroit de l’inde ça se passait, c’est peut etre une question vraiment bete.

  • 6. quentin  |  January 14th, 2010 at 7 h 03 min

    Je suis sûr que les grandes villes se débrouillent mieux qu’ici mais il faut garder à l’esprit que je suis dans un coin de l’Inde, un petit village (au moins dans les esprits, car il y a un million d’habitants…)

    Je n’ai pas choisi le coin le plus développé de l’Inde. Ahah.

    Je répète ce que j’ai écrit : “une bonne journée en Inde commence par un feu de tous les détritus que l’on trouve autour de soi”

Leave a Comment

Required

Required, hidden

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Categories

Most Recent Posts